×

AUGMENTATION DES PRIX

Posté sur10/01/2022

La hausse du prix des matières premières, du transport et des emballages impacte nos coûts depuis plusieurs mois. Nous avons réduit nos marges au maximum mais nous sommes aujourd’hui contraints d'augmenter les prix de nos cafés, thés, cacaos, épices et aromates, tout en gardant une marge minimum pour le fonctionnement de notre jeune entreprise qui a créé 5 nouveaux emplois cette année.



Café : le pic du cours de l’arabica

Deuxième matière la plus échangée au monde derrière le pétrole, le café est aussi coté en bourse. Si tous les cafés ont fortement augmenté ces derniers mois, c’est l’arabica qui a subi la plus forte hausse : il a doublé entre décembre 2020 et décembre 2021 ! Cette hausse est due - entre autres - à des vagues de gel affectant les caféiers du Brésil, le 1er producteur mondial, compromettant à priori les récoltes des 3 prochaines années, ainsi qu’à une situation géopolitique instable dans certains pays producteurs. Nos cafés sont tous 100% arabica, et la matière première représente 80% de nos coûts sur la majorité de notre gamme donc cette hausse pèse considérablement sur nos coûts.

En plus de cela, nous sommes impactés par l'augmentation globale des coûts de transport maritime, de nos coûts de torréfaction avec la hausse du gaz ainsi que l'augmentation du prix des emballages.



Thé : flambée des prix du transport depuis l’Asie

Globalement, la pandémie du COVID-19 a affecté les coûts de transport à l’échelle mondiale mais ces augmentations sont d’autant plus fortes depuis l’Asie : ils ont été multipliés par 6 depuis la fin de l’année 2019 ! La raison ? L’Asie et notamment la Chine a continué à exporter du matériel médical pendant la crise et a repris rapidement ses exportations à la fin de la première vague, tandis que les exportations européennes ont subi une très forte baisse. Ainsi, beaucoup de conteneurs se retrouvent en Europe sans marchandises à renvoyer vers l’Asie et doivent être rapatriés à vide, ce qui augmente les coûts.

La majorité de nos thés sont en provenance d’Asie, donc nos coûts ont été très affectés par ces augmentations.



Epices & aromates : intempéries et faibles récoltes

Les récoltes d’épices et aromates ont été affectées par de mauvaises conditions météorologiques en Asie-Pacifique, première région productrice du monde. Cela entraîne une hausse du coût des matières, notamment sur le poivre et qui se répercute sur les autres épices « poivrées et pimentées » sur le marché mondial.

En plus de l’augmentation du prix des matières, le transport affecte le coût de nos épices qui proviennent majoritairement des jardins d’épices du Sri Lanka.

Nous avons choisi, malgré les circonstances, de conserver des approvisionnements de première qualité. Nous pouvons prendre comme exemple notre cannelle, qui reste du Sri Lanka et n'a pas été changée pour une cannelle Cassia, bien moins chère mais qualitativement moins bonne.


Dans ce contexte défavorable, nous avons limité au maximum nos augmentations pour rester fidèles à notre engagement, celui de démocratiser la bio avec nos partenaires magasins bio !


Sources :
Cours de l’arabica, Les Echos, Lien vers le site
Cours du transport maritime, Freightos Data, Lien vers le site

Fermer
Cliquer pour plus de produits.
Aucun produit n'a été trouvé.